L'éco-conception

Interview de Fabien Bouton, consultant en éco-design chez EVEA, par meublezvousdurablement.fr (MVD). Source. Mai 2012

MVD : Bonjour Fabien, pourriez-vous nous éclairer sur l’éco-conception ? En quoi cela consiste-t-il ?

FB : L’éco-conception consiste à limiter l’impact environnemental d’un produit ou d’un service le plus en amont dans le processus de conception, par une approche en cycle de vie.

MVD : Comment fait-on pour y arriver ?

FB : Nous suivons une méthodologie en 3 phases. La première consiste à dresser l’état des lieux. Pour un produit/service existant (ou un nouveau) nous procédons à son évaluation environnementale à  travers son ACV (Analyse de Cycle de Vie, voir schéma ci-contre). D’un spectre large nous pouvons zoomer sur un matériau, un composant, une finition d’un meuble ou l’usage même du meuble.

Nous pouvons ainsi nous concentrer sur le produit ou son usage qui est le plus impactant.

MVD : Une fois que l’on a identifié les facteurs impactants, que peut-on faire ?

FB : Avec les données récoltées, nous entrons dans la deuxième phase. Nous pouvons construire des scénarios alternatifs pour remplacer un composant ou allonger la durée de vie du produit. Notre expertise nous permet d’être vigilants sur le déplacement de pollution en amont ou en aval.

MVD : Vous voulez dire qu’il faut éviter que la même quantité de polluants ou facteurs impactants soient simplement déplacés chez un fournisseur ou chez le consommateur ?

FB : C'est bien cela. Et pour cela nous devons nous adapter aux contraintes ergonomiques, à la fonctionnalité et à l’usage qui sera fait du produit pour trouver de nouvelles solutions. Exemple : l’entretien d’un meuble pour garantir sa durée de vie.

MVD : Si je comprends bien l’éco-design permet d’éco-innover. On peut ainsi acheter un produit plus respectueux de l’environnement. Pourtant des fabricants ne savent pas toujours bien comment valoriser ce travail d’éco-conception. Que proposez vous comme solution ?

FB : L'aide à la communication environnementale constitue la troisième phase de notre démarche. Nous avons conçu une méthode dénommée PREUV® qui permet de concevoir ou de vérifier une communication liée à un produit éco-conçu. Une bonne communication environnementale doit être Pertinente, Renseignée, Exacte, Utile et Vérifiable. Nous évitons ainsi à nos clients de s’exposer à des critiques entre autres de l’Observatoire Indépendant de la Publicité pour des allégations environnementales non sécurisées. Le support de communication doit également être en phase avec le message et le produit.

MVD : Pouvez-vous nous parler de la formation Eco-design Ameublement&Déco  spécifique à l’ameublement ?

 FB : Cette formation est le fruit d’une rencontre entre les Cabinets ID2VI et EVEA Conseil. Le cabinet ID2VI bénéficie d’une expertise en Développement Durable spécifiquement dans la filière ameublement. De notre côté,  EVEA Conseil accompagne de grandes marques telles que Leroy Merlin dans l’affichage environnemental. Nous avons aussi développé des outils d’ACV et proposons des formations d’éco-conception aux entreprises et aux écoles. Les synergies semblaient évidentes. Nous avons ainsi conçue une formation adaptée aux besoins spécifiques des professionnels de l’ameublement et décoration.

MVD : Concrètement, à qui s’adresse la formation Eco-design Ameublement&Déco ?

FB : La formation Eco-design Ameublement&Déco s’adresse autant aux designers qu’aux bureaux d’études de fabricants ou metteur sur marché. L’objectif est d’acquérir les bases de l’éco-conception et de l’intégrer dans le design. Nous proposons une partie théorique et des applications concrètes qui permettent à chaque participant de se projeter et d’imaginer des produits ou services éco-conçus.

MVD : Merci Fabien, pour vos explications sur l'éco-conception et à très bientôt.